Au delà de Clint Eastwood

Publié le par mediasetdiversite.over-blog.com

tn-au-dela-19333-199184869

D'abord célèbre acteur de westerns principalement, Clint Eastwood s'impose maintenant comme un réalisateur hors pair, avec des films comme Gran Torino (2009), Invictus (2010)... Le dernier film du réalisateur se nomme Au Delà, et comptabilise un peu plus de 75 000 entrées depuis sa sortie en janvier 2011.

 

Ce film d'un peu plus de deux heures nous invite à nous pencher doucement mais sûrement sur une des questions les plus importantes et angoissantes que l'on pourrait se poser: qu'y a-t-il après la mort? Sujet souvent lié à des controverses, parce que totalement invérifiable pour le moment et relevant de l'impalpable, de l'incertitude au plus haut niveau qu'il soit. Une fois morts, que rencontrons nous? Le néant, le paradis, une autre vie? C.Eastwood explore chacune de ces hypothèses, sans caricature ni cliché, sans chercher réellement une réponse définitive.

 

On suit tour à tour les vies de Marie (Cécile de France), une journaliste qui survit miraculeusement au tsunami d'Haïti en janvier 2010 après avoir fait un arrêt cardiaque, de Marcus (Georges MacLaren), âgé d'une dizaine d'années, qui perd son frère jumeau et de Georges (Matt Damon) qui vit comme une malédiction son don de voyance.  A travers leur quête pour comprendre ce qui leur est arrivé ou ce qu'ils vivent, nous sommes entraînés à travers ce tabou qu'est l'"au delà", l'"après-mort", tant au niveau des consciences individuelles qu'à celui de la société. Le superbe jeu des acteurs et la fluidité de la caméra nous amène doucement mais sûrement à nous interroger nous-mêmes, et à reconsidérer les quelques a priori que nous pourrions avoir eu avant de regarder ce film.

 

C.Eastwood réussi ainsi un nouveau chef d'oeuvre, dont on a du mal à sortir une fois l'écran éteint. 

Publié dans Critiques de films

Commenter cet article